Existe-t-il un guide des prix des services à domicile ? Comment trouver les bons prestataires ?

On désigne couramment par service à domicile, les aides apportées aux populations considérées comme délicates (personnes âgées, handicapées, enfant en bas âge …) lorsque ces dernières ne peuvent pas ou n’ont plus la volonté d’effectuer certaines tâches: provisions, enfiler leurs vêtements, cuisiner, etc. Ci-dessous, découvrez quelques indications pour vous faire une idée des prestataires à solliciter dans ce cadre et des normes tarifaires existantes.

service domicile prix

Qui contacter ?

Ce sont généralement des sociétés privées, des associations ou ce que l’on appelle des centres communaux d’aides sociales (CCAS) qui administrent les services à domicile. Pour obtenir l’assistance souhaitée, on peut passer par un service prestataire. Autrement dit, le client établit une facture détaillant les travaux réalisés par son assistant à domicile, qu’il remet à l’organisme employeur. Le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique propose en ce sens un annuaire en ligne regroupant les services à la personne existant en France. D’autres institutions offrent également une base de données de prestataires de ce type, notamment l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS) ou encore la fédération française des services à la personne et de proximité (FEDESAP).

L’alternative pour trouver le service à domicile adéquat est d’opter pour le service mandataire. La responsabilité d’un organisme extérieur se limite alors à mettre en contact le client avec l’intervenant et à l'écriture des papiers administratifs tels que le contrat, les demandes de congé, les fiches de paie, etc. L’aide à domicile est dans ce cas précis un salarié de la personne ayant besoin d’assistance. Les seuls frais secondaires sont, à ce moment-là, ceux en rapport avec la prise de contact et l’aspect administratif. Le client peut également choisir d’employer une aide à domicile directement, sans bénéficier de l’assistance ci-dessus.

En cas de difficultés matérielles, il est également possible de solliciter des aides de financement, à condition de se conformer à certains critères. Parmi celles-ci, il y a l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou encore les caisses de retraite et de complémentaires santé.

Fourchette de prix

Si chaque service peut librement définir ses prix, il existe certaines références en fonction de l’activité concernée. Le SMIC détermine le montant à régler aux employés en s’ajustant en fonction de leur expérience et leur aptitude (la tranche horaire de travail et le statut de prestation récurrente ou ponctuelle peuvent influer). Les tarifs sont globalement descendants selon les heures de travail. Cependant, la vérification la plus sûre reste la demande d’un devis auprès de chacun des organismes à solliciter.

L’assistance pour une personne âgée à domicile excluant les soins médicaux s’élève à un tarif d’environ 19 euros. Pour une prestation de garde-malade, il va avoisiner le même montant mais passera à 15 euros si l’on doit exercer de nuit. Pour les services dédiés aux handicapés, l’interprétariat en langage des signes, l’assistance dans les transports en commun ou la conduite du véhicule de la personne, le tarif tournera également autour de 19 euros.

Lorsque le service sollicité touche à l’entretien ménager, notamment la livraison de courses ou de repas préparés, le nettoyage de l’habitat ainsi que le ramassage et la livraison de linges après repassage, le prix se situe dans les 20 à 21 euros. En ce qui concerne le babysitting et l’escorte des enfants hors de chez eux, le tarif va approcher les 16 euros mais s’élèvera potentiellement jusqu’à 23 euros si le service comprend aussi un soutien scolaire particulier. La garde d’animaux domestiques (hors traitement vétérinaire et la toilette) coûtera également dans les  16 euros. Pour les besognes comme le jardinage ou l’accompagnement à la navigation internet, les tarifs sont parmi les plus onéreux, allant jusqu’à 36 euros environ.