En quoi consiste le métier de femme de ménage ?

Appelée également agent d’entretien, nettoyeur de surfaces, technicien de surfaces ou nettoyeur de locaux, la femme de ménage a pour rôle principal de nettoyer le local des particuliers ou un local de travail. Au nettoyage s’ajoutent parfois d’autres attributions comme la lessive, le repassage, la couture ou encore le nettoyage des vitres.

femme-ménage-métier

Quelle formation pour devenir femme de ménage ?

Pour devenir femme de ménage, vous n’avez pas besoin d’une formation particulière et n’avez pas à remplir des conditions d’admission strictes. Toutefois, un CAP ou un BEP en maintenance et entretien peut être un avantage pour briguer un poste. À titre d’exemple, les formations ci-après préparent au poste de femme de ménage : assistant technique en milieu familial et collectif ; CAP agricole services aux personnes et vente en espace rural ; CAP agent de propreté et d’hygiène, ou encore, Bac pro Accompagnement, soins et services à la personne, ASSP.

Encadrement du métier de femme de ménage

L’embauche d’une femme de ménage doit faire l’objet de la signature d’un contrat entre la femme de ménage et le particulier employeur. Ce contrat de travail est encadré par le Code du travail et la convention collective nationale des salariés du particulier employeur. À cet effet, il doit mentionner clairement les formalités concernant sa signature, les modalités liées à la période d’essai, son type (CDD, CDI, temps complet, temps partiel, CESU contrat), ainsi que les autres conditions relatives à sa modification éventuelle. La femme de ménage a ainsi droit à une protection sociale, à une indemnité de licenciement, à une indemnité de mise à la retraite ou de départ, à une indemnité de départ négocié dans le cas d’un CDI, et enfin, et à une indemnité de fin de contrat s’élevant à 10 % de la rémunération totale servie à la femme de ménage pendant toute la durée du contrat.

Avantages fiscaux du métier de femme de ménage

Dans certaines conditions, celui qui emploie une femme de ménage pourrait avoir droit à une réduction ou à un crédit d’impôt. Cette réduction est mise à la disposition de l’employeur par l’intermédiaire des dispositifs d’aide à l’emploi comme le CESU femme de ménage, l’aide ménagère CAF, les charges sociales CESU ou encore la réduction ou le crédit d’impôt. En effet, les contribuables fiscalement domiciliés en France peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt pour tout emploi de femme de ménage effectuant des fonctions de garde d’enfants, cuisinier, garde-malade, femme de chambre, assistante de vie, soutien scolaire ou jardinier.

La femme de ménage peut se faire embaucher directement ou par l’intermédiaire d’une société spécialisée.