En quoi consiste le métier d'esthéticienne à domicile - Formation, encadrement, avantages fiscaux

L’esthéticienne est une professionnelle de la beauté, en ce sens qu’elle assure des soins variés auprès de la clientèle : manucure, pédicure, épilation, maquillage, soins du visage et du corps ou encore brushing. L’esthéticienne à domicile, elle, intervient auprès des femmes et de tous ceux qui souhaitent prendre soin de leur corps et se faire du bien, mais qui sont dans l’impossibilité de se rendre dans les établissements spécialisés (institut de beauté, salon de coiffure ou de massage, etc.), en raison de leur âge, état de santé ou mobilité réduite. Vous avez le sens des affaires ? Rendre service aux autres, professionnaliser votre passion, avoir des relations privilégiées avec votre clientèle et devenir votre propre patron vous intéresse ? Découvrez ci-dessous les formations à suivre pour pouvoir exercer le métier d’esthéticienne à domicile, et bénéficier ainsi des avantages qui s’y rapportent !

estheticienne maison

Quelle formation suivre pour devenir esthéticienne à domicile ?

Un CAP ou un BEP d’esthéticienne est requis, ainsi qu’un diplôme reconnu et enregistré au répertoire national des certifications professionnelles, à moins que vous n’ayez été employée dans un institut ou un salon de beauté durant 3 ans.

Un stage de préparation à l’installation de 30 heures est également attendu, durant lequel vous serez formé sur des notions comptables, juridiques et sociales liées à votre situation. Il convient d’ajouter cependant que ce stage ne s’adresse pas aux personnes ayant suivi des cours de gestion ou évolué dans une profession qui nécessitait de très bonnes connaissances en gestion.

À l’issue de ces étapes, une carte d’artisan ambulant vous est offerte. Celle-ci n’est obligatoire que lorsque vous exercez votre activité en dehors de la commune de votre lieu de résidence. Dans cette dernière hypothèse, la carte est à retirer dans le mois auprès de la Chambre des métiers et de l’artisanat de votre commune. Celle-ci doit par ailleurs être renouvelée tous les 4 ans.

Encadrements et avantages sociaux liés au métier d’esthéticienne à domicile

Les soins esthétiques à domicile font partie des services à la personne et doivent être pratiqués en journée et aux domiciles des bénéficiaires en France, ou dans un environnement immédiat. L’activité doit également être pratiquée à titre exclusif. En d’autres termes, l’esthéticienne à domicile n’est pas habilitée à revendre des produits de soins.

Par ailleurs, pour pouvoir fournir ses services aux particuliers, l’esthéticienne à domicile est tenue de disposer d’un agrément qualité. En effet, sa clientèle étant considérée comme un public fragile – constitué notamment de personnes handicapées ou de plus de 60 ans – des prescriptions ont été posées par le législateur. L’agrément proprement dit, lui, est délivré par le préfet du département du lieu de résidence de l’esthéticienne, et valable pour 5 ans.

Vient ensuite la question du statut juridique: en devenant auto-entrepreneur, vous bénéficiez de démarches fiscales et sociales simplifiées. Vous avez également droit à un numéro de SIRET et d'un code APE pour l’édition des factures, sans oublier l’inscription au RCS. Le must ? Aucune TVA n’est due. Des inconvénients sont néanmoins à déplorer: pour pouvoir prétendre au régime fiscal de la micro-entreprise, votre chiffre d’affaires ne doit pas dépasser les 32 900 euros HT. De même, votre patrimoine personnel n’est pas préservé en cas de dettes, et toutes les charges liées à l’exercice du métier ne sont pas déductibles de votre résultat final.